L’interconnexion stimule les activités numériques et la conformité en Europe

Rory Murphy
Mark Anderson

“L’Indice d’interconnexion mondial estime que les fournisseurs de services cloud, informatiques et de télécommunications occuperont 38 % de la bande passante destinée aux interconnexions en Europe”

Le développement du numérique, les flux de données et les échanges commerciaux à l’échelle mondiale, ainsi que la multiplication des réglementations en matière de conformité des données ont fortement contribué à la croissance de l’interconnexion en Europe. Par conséquent, les entreprises peuvent dorénavant s’interconnecter de manière totalement inédite. Cela entraîne de profonds changements dans toute l’Union européenne (UE), deuxième économie du monde derrière les États-Unis. En 2017, Trading Economics indiquait que le produit intérieur brut (PIB) de l’UE dépassait 17,277 milliards de dollars, soit 28,87 % de l’économie mondiale.

Le deuxième volume de l’Indice d’interconnexion mondial (GXI) est une étude de marché récemment publiée par Equinix qui analyse l’échange privé de trafic à l’échelle mondiale et décrit l’évolution de l’économie numérique. Le GXI annonce que la bande passante destinée aux interconnexions – la capacité totale allouée pour l’échange de trafic direct et privé avec un ensemble varié de participants, sur des points d’échange informatiques distribués – devrait enregistrer un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 48 % entre 2017 et 2021. L’Europe devrait couvrir 23 % de la capacité de bande passante destinée aux interconnexions dans le monde d’ici 2021, soit environ 1 921 térabits par seconde (Tbps).

Croissance régionale de la capacité de bande passante destinée aux interconnexions dans le monde (2017 – 2021)

Là où les entreprises européennes s’interconnectent

Les entreprises européennes travaillent en étroite collaboration avec des intégrateurs de systèmes, tels qu’Accenture et Orange Business Services, pour faciliter leur transformation numérique, et plus particulièrement, leur migration vers le cloud. Il n’est donc pas surprenant que les contreparties les plus florissantes avec lesquelles les entreprises européennes s’interconnectent, au sein de l’écosystème, soient les fournisseurs de services cloud et informatiques, dont le TCAC est estimé à 98 %. Dans le même temps, les deux tiers de la bande passante destinée aux interconnexions en Europe devraient être utilisés par les entreprises se connectant aux opérateurs pour mieux optimiser le réseau.

En matière d’interconnectivité, les télécommunications (430 Tbps) et les services cloud et informatiques (314 Tbps) sont les secteurs d’activité qui devraient détenir la plus grande part (38 % à eux deux) de la capacité totale de bande passante destinée aux interconnexions en Europe, d’ici 2021. Le secteur de la banque et de l’assurance (247 Tbps) et celui des valeurs et opérations boursières (220 Tbps) sont les troisième et quatrième consommateurs de bande passante destinée aux interconnexions (voir le graphique ci-dessous) :

Interconnexion et conformité des données au niveau régional

Selon les estimations, les quatre plus grandes zones métropolitaines d’Europe – Londres, Francfort, Amsterdam et Paris – représenteront près de 85 % du trafic européen total d’ici 2021, dont plus de 35 % pour Londres. La croissance de chacune de ces quatre villes devrait dépasser celle du reste de l’Europe d’au moins 10 % (TCAC). Ce développement fulgurant prouve la tendance mondiale à l’urbanisation, qui « voit la population urbaine mondiale augmenter de 65 millions d’individus par an », selon Global Trends 2030.

Un domaine dans lequel l’Europe est très en avance sur le reste du monde est celui de la confidentialité des données, qui renforce également le besoin d’un meilleur niveau d’interconnexion. Plus de 18 grands pays bloquent le transfert de données pour des raisons comptables, fiscales et financières diverses. Afin de réduire les risques et répondre aux exigences de souveraineté des données spécifiques à chaque pays, comme le Règlement général sur la protection des données de l’UE, il faut s’assurer que les entreprises puissent contrôler la sécurité des données en local et accéder aux écosystèmes de sécurité via une interconnexion directe et privée, partout et à tout moment.

L’interconnexion : catalyseur de la transformation numérique

L’interconnexion fournie sur Platform Equinix® a joué un rôle prépondérant dans la transformation numérique de nombreuses entreprises basées en Europe. Par exemple, Coca-Cola European Partners (CCEP) dessert 300 millions de consommateurs dans 13 pays et expédie 2,5 milliards de packs de boissons par an. La société CCEP est née de la fusion de trois embouteilleurs Coca-Cola, dont l’un, Coca Cola Enterprises (CCE), avait adopté une stratégie de cloud interconnecté dans le but d’accroître son efficacité. En s’appuyant sur les meilleures pratiques de la solution Architecture Orientée Interconnexion (IOA®) déployée sur Platform Equinix, CCE a pu repenser son architecture pour la frontière numérique et bénéficie à présent d’une connectivité, d’une sécurité et d’une réactivité accrues. « Travailler avec Equinix comporte plusieurs avantages, notamment le fait d’opérer sur une plateforme commune au sein d’un écosystème dynamique », déclare Robin Ford, directeur principal des services cloud chez CCE. « Nous sommes connectés à beaucoup d’autres entreprises qui partagent la même vision. »

Blueface, fournisseur de communications unifiées basé à Dublin, souhaitait étendre rapidement ses services en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis. En s’appuyant sur les meilleures pratiques de la solution IOA déployée sur Platform Equinix, Blueface a pu optimiser sa connectivité multicloud via la structure Equinix Cloud Exchange Fabric™ (ECX Fabric™) et ainsi booster ses performances. Grâce à cette approche, l’entreprise a intégré ses données de manière simple, efficace et sécurisée à la frontière numérique, au plus près de ses utilisateurs. Près de 98 % du trafic de Blueface transite désormais par Equinix, grâce à des connexions directes avec d’autres opérateurs au sein des sites Equinix International Business Exchange™ (IBX®). Selon Nameer Kazzaz, responsable de l’exploitation du réseau chez Blueface, « En notre qualité de fournisseur de communications unifiées pour les professionnels, l’interconnexion est une nécessité absolue. Il est hors de question de nous aventurer sur un nouveau marché sans une stratégie privilégiant l’interconnexion. »

Alors que le cloud occupe une place de plus en plus importante dans le secteur des médias et du divertissement, il en va de même pour l’interconnexion, qui permet aux sociétés de gestion de diffusion de contenu de se rapprocher de leurs clients disséminés aux quatre coins du monde et de fournir un contenu de qualité en toute fiabilité. BASE Media Cloud propose des services dédiés dans le secteur des médias et du divertissement en tirant parti d’une interconnexion à de nombreux clouds privés et publics, mais aussi à de nombreux fournisseurs de connectivité via Platform Equinix. La société héberge son infrastructure de stockage cloud centralisée et sa passerelle cloud chez Equinix, et se connecte à une multitude de partenaires de cloud public et de solutions multimédias SaaS via l’ECX Fabric pour leur fournir toute une palette de services en un seul et même endroit. Depuis le lancement de la dernière version de la plateforme BASE Media Cloud au sein d’un datacentre Equinix IBX de Londres en janvier 2018, la société avait déjà ingéré plus de 2 pétaoctets de données client et diffusé des centaines de téraoctets de contenu audiovisuel HD long format à plus de 500 entreprises mondiales de médias. « BASE Media Cloud a poursuivi sa croissance rapide sur la plateforme d’interconnexions d’Equinix », déclare Damon Neale, directeur technique chez BASE Media Cloud. « En faisant appel à Platform Equinix, nous avons pu élargir nos capacités en toute flexibilité – ajout de connexions directes et de bande passante Internet de qualité opérateur – et ce, à la demande, pour faire face à la croissance explosive des données vidéo de nos clients internationaux. »

L’avenir économique de l’Europe offre de nouvelles perspectives de croissance considérables. Grâce à nos capacités d’interconnexion mondiales et à notre plateforme d’hébergement d’infrastructures homogène disponible dans 200 datacentres IBX mondiaux répartis dans 24 pays sur 5 continents, nous serons là pour dynamiser la transformation numérique des entreprises européennes qui souhaitent bénéficier d’une couverture mondiale, d’une interconnexion globale et d’une intégration totale.

Lisez le rapport GXI vol. 2.

Rory Murphy
Rory Murphy Senior Director, Solution Marketing for EMEA
Mark Anderson
Mark Anderson Senior Director of Global Solutions Enablement - EMEA