L’interconnexion accélère le développement de la protection numérique et de la confiance en Europe.

Selon l'Indice d'interconnexion mondiale, l'interconnexion en Europe devrait enregistrer une croissance de 51 %.

Rory Murphy

La transformation numérique s’intensifie en Europe, amenant les entreprises à faire appel à de nombreux fournisseurs de services cloud et technologiques pour satisfaire leurs besoins numériques. Seulement, cela soulève également de nouvelles préoccupations concernant la confidentialité, l’hébergement et la conformité des données, à la suite de la mise en place de contrôles beaucoup plus rigoureux sur la gestion de l’élément vital de l’économie numérique : les données.

Lors de son entrée en vigueur en mai 2018, le Règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’Union européenne (UE) a instauré de fortes exigences en matière de transparence ainsi que de sévères sanctions autour de la collecte et de l’utilisation des données personnelles des citoyens européens. Face à l’augmentation des violations de données, les réglementations relatives à la confidentialité et à la conformité des données continueront de stimuler la croissance de l’interconnexion dans toute l’Europe. Afin de respecter ces nouvelles règles, les entreprises devront mettre en place des services de sécurité à la périphérie du réseau, là où les données sont créées. L’interconnexion privée, c’est-à-dire l’échange de trafic direct et privé entre d’importants partenaires commerciaux, garantit la sécurité des données en transit en évitant l’Internet public. APCO Insight a interrogé 2 485 décideurs informatiques du monde entier dans le cadre d’une étude indépendante commandée par Equinix, et il en ressort qu’en Europe, 36 % estiment que l’interconnexion joue un rôle déterminant dans la transformation numérique.[i]

Le troisième Indice d’interconnexion mondial (GXI) annuel mesure et prévoit la croissance de la bande passante destinée aux interconnexions privées requise pour soutenir les activités numériques des entreprises.[i] Le développement de l’interconnexion est intimement lié à la numérisation de l’économie mondiale. À ce propos, le volume 3 du GXI indique que la bande passante mondiale destinée aux interconnexions dans le monde devrait franchir la barre des 13 300 téraoctets par seconde (Tbit/s), soit l’équivalent de 53 zettaoctets (Zo) par an. Cette capacité d’interconnexion pourrait traiter simultanément 45 millions de voitures autonomes en une minute. L’Europe devrait à elle seule compter pour 22 % (2 988 Tbit/s) de la croissance de la bande passante mondiale, avec un TCAC de 51 % entre 2018 et 2022.

2 988 Tbit/s

L'Europe devrait à elle seule compter pour 22 % de la croissance de la bande passante mondiale

CROISSANCE DE LA BANDE PASSANTE DESTINÉE AUX INTERCONNEXIONS PAR RÉGION

Les secteurs privilégiant la conformité et l’innovation stimulent l’interconnexion

Le GXI fait état des cinq grandes tendances macroéconomiques, technologiques et réglementaires qui façonnent le paysage concurrentiel dans l’ensemble des secteurs – la croissance rapide des activités numériques, l’urbanisation, les risques liés à la cybersécurité, les volumes de données et les exigences en matière de conformité, et les écosystèmes métier.

En raison de leur rôle clé dans le développement du numérique, les prestataires de services, tels que les opérateurs télécoms et les fournisseurs de services cloud et informatiques, devraient rester le segment de marché le plus important, avec 35 % de la bande passante totale destinée aux interconnexions en Europe à l’horizon 2022.

Prenons un exemple. Telent, un fournisseur de services IoT en Allemagne, avait besoin d’une infrastructure flexible et évolutive, non seulement conforme à la réglementation du gouvernement allemand sur les télécommunications, mais également capable de traiter rapidement d’importants volumes de données IoT. L’entreprise a fait appel à Equinix et Axians, une société spécialisée dans les technologies de l’information et de la communication (TIC), pour mettre au point une solution cloud hybride à la fois fiable et ultra performante sur Platform Equinix®. En plus de respecter les réglementations en vigueur, la solution ainsi créée a permis de rapprocher la distribution des services et des contrôles des clients, employés, partenaires et écosystèmes de Telent, avec un taux de fiabilité de 99,999 %.

[Nous avons] impérativement besoin d'un concept de sécurité, d'un plan d'urgence détaillé et d'une solution professionnelle de chiffrement des données. Compte tenu des millions de terminaux IoT qui envoient des paquets de données, nous avons [également] besoin d'un concept global qui soit facilement extensible. Nous comptons sur Axians pour mettre en œuvre notre architecture logicielle et sur Equinix pour nous fournir une infrastructure hautement disponible pour notre réseau. Wolfgang Krüger, directeur des réseaux, Telent

Il peut être surprenant de constater que le commerce de gros et de détail est le secteur qui connaîtra la croissance la plus rapide en matière d’interconnexion d’ici 2022, avec un TCAC de 72 %, et non pour des raisons de conformité. Les détaillants européens se tourneront de plus en plus vers la technologie dans le but de moderniser leurs modèles économiques, de fournir des services innovants et d’améliorer l’expérience client. La principale stratégie consiste aujourd’hui à développer l’omnicanal, [iii]ce qui représente un investissement de près de 5 milliards de dollars selon IDC.[iv]

Comme prévu, l’amélioration continue de la réglementation sur la conformité des données, qui vise à renforcer la confiance, alimentera la croissance des secteurs de la santé et des sciences de la vie (TCAC de 71 %) et de l’éducation et des administrations publiques (TCAC de 70 %). La mise en place de solides systèmes de protection des données peut éventuellement favoriser les échanges privés de données, telles que les dossiers médicaux électroniques en Europe, une initiative visant à faire circuler les informations des patients et les ordonnances électroniques au delà des frontières.[v]

Toutes ces interactions doivent être protégées par des politiques et des contrôles rigoureux et fiables en matière de sécurité et de confidentialité des données, en particulier à la périphérie du réseau, là où la plupart des données sont créées et utilisées. Et pour y parvenir, les entreprises recourent de plus en plus à des connexions directes et privées. Dans une étude indépendante commandée par Equinix, APCO Insight a interrogé 2 485 décideurs informatiques du monde entier, et 68 % d’entre eux affirment que le respect des réglementations sur la protection des données est la priorité numéro 1 de leur stratégie technologique.

Consultez le GXI vol. 3 et découvrez quels secteurs stimulent la croissance de l’interconnexion en Europe.

Les écosystèmes d’entreprise affichent les plus forts taux de croissance en matière d’interconnexion

En tant que marché évolué doté d’infrastructures performantes, les fournisseurs de services européens ne cherchent plus à développer leur couverture, mais s’efforcent de diversifier leurs services et d’en accélérer la diffusion. Dans le même temps, les entreprises cherchent à booster leur chiffre d’affaires en élaborant de nouvelles offres numériques et de nouveaux écosystèmes de services. Par conséquent, les entreprises devraient représenter 60 % des interconnexions totales en 2022, avec un TCAC de 67 %, contre 40 % pour les fournisseurs de services et un TCAC de 36 %.

Les entreprises européennes devraient également consacrer 67 % de leur capacité totale de bande passante destinée aux interconnexions pour accéder aux opérateurs, contre 17 % pour les fournisseurs de services cloud et informatiques. Ces derniers arrivent en tête des types de contreparties auxquelles les fournisseurs de services s’interconnectent de manière directe et sûre, respectivement à hauteur de 71 % et 9 %. Prenons l’exemple de DAZN, une entreprise européenne spécialisée dans la diffusion d’événements sportifs en streaming (en direct et à la demande). Grâce à Platform Equinix, elle peut accéder à plus de 1 800 opérateurs et 2 900 fournisseurs de services cloud et informatiques afin d’établir des connexions entre tous les acteurs concernés de son écosystème, ce qui lui permet de proposer ses services presque partout dans le monde.[vi]

Pour soutenir notre lancement ainsi que notre expansion future, nous avions besoin de nous implanter localement dans les marchés du monde entier. La plateforme d'interconnexions d'Equinix nous permet de déployer une infrastructure qui nous apporte performance et résilience. En outre, nous sommes en mesure de nous connecter directement à nos fournisseurs de services cloud et réseau dans ces régions, ce qui nous procure la flexibilité nécessaire pour répondre aux besoins de production à la demande dans un grand nombre de pays.

Dom Wedgewood, vice-président de la diffusion et de la technologie, DAZN
78 %

du trafic d'interconnexion européen en 2022 proviendra de quatre zones métropolitaines : Londres, Francfort, Amsterdam et Paris.

BANDE PASSANTE DESTINÉE AUX INTERCONNEXIONS PAR ÉCOSYSTÈME – EUROPE

 

Quatre zones métropolitaines européennes sont majoritairement responsables de la croissance de l’interconnexion

L’Europe est l’une des régions les plus urbanisées du monde, 74 % de sa population résidant en ville.[vii] L’urbanisation modifie la provenance de la demande, d’où le besoin de systèmes numériques locaux, à proximité des centres de population, là où les entreprises se réunissent pour échanger des informations et des services. De ce fait, c’est dans les grands centres urbains que l’interconnexion croît le plus rapidement.

Les quatre principales zones métropolitaines européennes regrouperont près de 78 % des interconnexions du continent à l’horizon 2022 (2 318 Tbit/s), avec un TCAC de 53 %. En tant que carrefour numérique et centre financier majeur, la ville de Londres absorbera 34 % du trafic européen, suivie de Francfort (19 %), Amsterdam (15 %) et Paris (10 %). De notre côté, nous continuons d’étendre Platform Equinix afin de répondre à la demande croissante de ces marchés, permettant ainsi aux entreprises de déployer leur infrastructure et leurs services informatiques à la périphérie du réseau.

BANDE PASSANTE DESTINÉE AUX INTERCONNEXIONS PAR GRANDE ZONE MÉTROPOLITAINE – EUROPE

  1. Les arrondis peuvent influer sur les totaux.
  2. Inclut seulement les principales zones métropolitaines.

Consultez le GXI volume 3 pour tout savoir sur la croissance de l’interconnexion ainsi que les scénarios de déploiement par région, secteur et partenaire d’écosystème.

Les rapports suivants peuvent également vous intéresser :

GXI vol. 3 Amérique du Nord

GXI vol. 3 Asie-Pacifique

GXI vol. 3 Amérique latine

[i] Enquête APCO Insight, subventionnée par Equinix, août 2019.

[ii] La bande passante destinée aux interconnexions est la capacité totale allouée pour l’échange de trafic direct et privé avec un ensemble varié de partenaires et de fournisseurs, sur des points d’échange informatiques distribués, au sein de datacentres d’hébergement d’infrastructures indépendants.

[iii] L’omnicanal désigne les différentes méthodes d’achat offertes aux consommateurs : magasin physique, en ligne ou par téléphone.

[iv] IDC, European Spending on Digital Transformation to Reach $256 Billion in 2019, Led by Innovation Accelerators, According to IDC Spending Guide, décembre 2018; Digital Transformation: Technology and Industry Outlook, mai 2019.

[v] Commission européenne, Marché unique numérique, The European Commission adopts a Recommendation on a European Electronic Health Record exchange format, février 2019.

[vi] Forbes, Field of Streams: How Big Data, Cloud and Connectivity Fuels DAZN’s Global Expansion, août 2018.

[vii] Commission européenne, Population urbaine..

 

Rory Murphy
Rory Murphy Senior Director, Solution Marketing for EMEA