Les fournisseurs de services numériques appelés à représenter plus de la moitié du volume d’interconnexions en Europe

L'Indice d'interconnexion mondial volume 4 place les télécoms et les services cloud en tête de la transformation numérique en Europe

Matthew George

Saviez-vous que l’interconnexion poursuit sa progression alors même que l’économie mondiale ralentit ? Ce phénomène s’observe tout particulièrement en Europe, où la demande de services hyperscale, d’hébergement d’infrastructures et cloud ne cesse d’augmenter, entraînant un besoin accru d’interconnexion, c’est-à-dire l’échange de trafic direct et privé entre d’importants partenaires commerciaux. Selon le 4e volet de l’Indice d’interconnexion mondial (GXI), une étude de marché publiée par Equinix, le trafic d’interconnexion en Europe devrait poursuivre sa croissance à un taux annuel constant de 45 % sur cinq ans (2019–2023), soit un taux équivalent à celui de la croissance mondiale. Le GXI vol. 4 estime que, d’ici 2023, la capacité mondiale de bande passante destinée aux interconnexions[i] pourrait franchir la barre des 16 300 Tbit/s, avec une part de 23 % (3 782 Tbit/s) pour l’Europe.

PART EUROPÉENNE DE LA CAPACITÉ MONDIALE DE BANDE PASSANTE DESTINÉE AUX INTERCONNEXIONS D’ICI 2023
CROISSANCE DE LA BANDE PASSANTE DESTINÉE AUX INTERCONNEXIONS EN EUROPE (TBIT/S) : 2019–2023

Découvrir comment les leaders du numérique se préparent à l'avenir

GXI Vol. 4 rend compte des évolutions de l'économie numérique et de leurs impacts sur le commerce numérique. Découvrez comment les leaders tirent parti de leur infrastructure numérique pour stimuler la croissance et se positionner sur les zones géographiques les plus dynamiques. Optez pour l'interconnexion pour rester compétitif.

En savoir plus
Stunning aerial view at night of the very crowded Hong Kong island streets, Shot above the Sai Yin Pun district

Les tendances qui stimulent la croissance de l’interconnexion en Europe

Le GXI suit, mesure et prévoit la croissance de la bande passante destinée aux interconnexions privées requise pour soutenir les activités numériques des entreprises. Il montre comment, conjuguées aux conséquences de la covid-19, les grandes tendances mondiales renforcent plus que jamais le besoin d’infrastructures numériques. Parmi ces tendances, on trouve la croissance rapide des activités numériques, l’urbanisation, les risques liés à la cybersécurité, les exigences en matière de conformité et de volume de données, et enfin, les écosystèmes métier.

L’Europe est connue pour disposer des réglementations parmi les plus strictes au monde en matière de confidentialité et de protection des données. Bien que ce ne soit pas nouveau, l’Union européenne (UE) cherche à promouvoir la croissance de l’économie numérique sur le continent. De nouvelles politiques, dont la Loi sur les services numériques, le Marché unique numérique ou encore la Stratégie de finance numérique, visent à moderniser le cadre juridique régissant les services numériques, à améliorer l’accès aux produits et services en ligne et à favoriser la croissance des réseaux et services numériques.

Des consortiums publics-privés soutenant les initiatives visant à renforcer l’innovation numérique en Europe se multiplient également. À ce titre, on peut citer GAIA-X, un projet dont le but est de développer une infrastructure cloud européenne pour concurrencer les géants technologiques américains, le Fonds européen pour l’intelligence artificielle qui encourage le développement d’un écosystème d’entreprises européennes travaillant sur les politiques et les technologies, et le Partenariat public-privé 5G (5G PPP), un programme de recherche collaborative sur la 5G.

La combinaison de toutes ces tendances favorise la croissance de l’interconnexion privée en Europe.

Les fournisseurs de services devancent tous les autres secteurs en Europe

Avant la crise de la covid-19, la bande passante destinée aux interconnexions augmentait plus vite chez les entreprises que chez les fournisseurs de services numériques. Cette tendance s’est aujourd’hui inversée, les fournisseurs de services ayant augmenté leur capacité pour répondre à l’explosion de la demande en plein cœur de la pandémie mondiale. De nombreuses entreprises européennes encore aux premiers stades de la transformation numérique se sont révélées incapables de répondre à l’essor du télétravail avec leurs infrastructures traditionnelles sur site. Contraintes de s’adapter sans délai, elles ont fait appel aux principaux fournisseurs de services numériques pour les aider à mettre en place une infrastructure numérique plus flexible à la périphérie du réseau. Résultat : les télécommunications ainsi que les services cloud et informatiques devraient représenter ensemble plus de la moitié (54 %), soit 2 052 Tbit/s, de la capacité totale de bande passante destinée aux interconnexions en Europe d’ici 2023.

Le secteur des contenus et des médias numériques s’orientait déjà vers une infrastructure numérique moderne afin de gérer les flux de contenus dans le cloud, de mettre en relation les partenaires de l’écosystème des médias, et de s’adapter à l’évolution rapide du marché. L’explosion de la demande dans le domaine du divertissement en ligne durant la pandémie de la covid-19 n’a fait qu’accélérer la transformation numérique des entreprises du secteur. Au deuxième trimestre 2020, le streaming a enregistré une hausse de 63 % dans le monde par rapport à l’année précédente. En Europe, où de nombreux pays ont été soumis à un confinement strict, cette progression a atteint le chiffre spectaculaire de 134 %.[i] Les services de vidéo à la demande par abonnement se sont envolés grâce au confinement : Netflix a attiré 7 millions de nouveaux abonnés dans la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA), tandis que Disney+ a presque doublé son cheptel (50 millions) suite à son déploiement en Europe et en Inde au début de l’année.[ii] Compte tenu de cette progression du nombre d’abonnés due à la pandémie, le GXI estime que le secteur des contenus et des médias numériques enregistrera la plus forte croissance en matière de bande passante destinée aux interconnexions, avec un TCAC de 52 %.

Compte tenu de cette hausse du nombre d'abonnés due au COVID-19, le secteur des contenus et des médias numériques devrait enregistrer la plus forte croissance en Europe, avec un TCAC de 52 %.

Mais les perturbations poussent également d’autres secteurs à aller de l’avant

Le GXI indique également comment des secteurs traditionnellement plutôt en retrait sur le plan numérique passent aujourd’hui à la vitesse supérieure en raison de la demande soudaine provoquée par les mesures de confinement des pays européens. Le volume d’interconnexions affiche une forte croissance dans le secteur public ; en effet, les secteurs de la santé, des sciences de la vie ou encore de l’éducation et des administrations publiques ont été contraints de mettre en place de toute urgence un éventail de services numériques, notamment la télémédecine, l’apprentissage en ligne et d’autres services publics, pendant la pandémie mondiale. En Europe, on devrait ainsi retrouver à la deuxième place le secteur des soins de santé et des sciences de la vie avec un TCAC de 49 %, et à la troisième place, le secteur de l’éducation et des administrations publiques avec un TCAC de 47 %.

Un besoin croissant en matière de télémédecine et de soins à distance confère au secteur de la santé et des sciences de la vie le deuxième taux de croissance annuel le plus élevé, soit 49 %.

L’interconnexion contribue au leadership numérique

En Europe, les entreprises déploient et font évoluer leurs infrastructures numériques et leurs interconnexions en un temps record sur Platform Equinix® afin de s’imposer le plus vite possible tout en faisant face à l’évolution rapide du marché. Voici quelques exemples concrets :

  • Un grand fournisseur de services automobiles connectés proposant des services télématiques au Royaume-Uni était à la recherche d’un moyen plus rapide et plus sûr d’étendre ses services au reste du monde. La ligne RNIS qu’il utilisait chez lui était malheureusement incompatible avec les pays où il souhaitait s’implanter. En déplaçant son infrastructure informatique à la périphérie du réseau sur Platform Equinix, c’est-à-dire à proximité des clouds, réseaux, partenaires et clients, il a pu accélérer son programme de déploiement orienté cloud. Ce fournisseur s’est alors connecté virtuellement et en toute sécurité à Amazon Web Services (AWS) afin de gérer les données de véhicule et les acheminer vers les gestionnaires d’appels, sur le réseau de l’opérateur de télécommunications BT. Résultat : l’entreprise a pu multiplier sa bande passante par plus de 1 000 et minimiser le temps de latence tout en veillant à la sécurité grâce à des liaisons dédiées.
  • Red Bee Media, une grande entreprise mondiale de services médiatiques, a étendu sa connectivité à travers l’Europe par le biais de Platform Equinix afin de soutenir la croissance de son Channel Store, qui regroupe des milliers d’heures de contenu en direct provenant de sources multiples, sur son propre réseau. L’entreprise souhaitait permettre aux propriétaires et aux distributeurs de commercialiser et de diffuser du contenu multiformat en direct. Elle s’est tournée vers l’interconnexion et a déployé une architecture multicloud hybride pour prendre en charge les workflows de contenu, se rapprocher des utilisateurs et acquérir la flexibilité nécessaire pour s’adapter rapidement à l’évolution incessante du marché. Le Channel Store propose actuellement plus de 1 000 chaînes actives, dont un catalogue de plus de 10 000 chaînes pouvant être mises en service quasi instantanément au besoin.

Le GXI volume 4 analyse plus de 450 déploiements de clients Equinix dans le monde ainsi que leurs 4 500 implémentations. Vous pouvez comparer votre niveau de maturité numérique à celui de ces leaders et ainsi déterminer comment concevoir et déployer une infrastructure numérique axée sur l’interconnexion pour prendre l’avantage.

Apprenez-en plus dans le GXI volume 4.

 

Les ressources suivantes peuvent également vous intéresser :

(eBook) Powering Digital Leaders: Harnessing Your Digital Infrastructure to Gain Business Advantage

GXI Vol. 4 Global Findings

GXI Vol. 4 North America Findings

GXI Vol. 4 Asia-Pacific Findings

GXI. Vol. 4 Latin America Findings

 

[i] La bande passante destinée aux interconnexions est la capacité totale allouée pour l’échange de trafic direct et privé avec un ensemble varié de partenaires et de fournisseurs, sur des points d’échange informatiques distribués, au sein de datacentres d’hébergement d’infrastructures indépendants.

[ii] Conviva, The State of Streaming, Conviva’s State of Streaming Infographic, T2 2020.

[iii] The Verge, Disney Plus surpasses 50 million subscribers, avril 2020 ; BBC News, Netflix gets 16 million new sign-ups thanks to lockdown, avril 2020.

Matthew George
Matthew George Director, Segment Marketing, EMEA